Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge
La Newsletter ! Abonnez-vous...
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

La Calonne, une rivière exceptionnelle

C’est dans la région du Lieuvin, et plus précisément dans la commune de Fontaine La Louvet située à 147 mètres d’altitude que la Calonne prend sa source. En rive droite de Pont l’Évêque, après avoir parcouru quelques 35 kilomètres, la rivière se jette dans la Touques, fleuve dont le bassin versant détermine les limites du Pays d’Auge. La Calonne est le seul cours d’eau du département qui ne se jette pas dans la Seine.

Le débit de la Calonne est un des plus importants de France avec 370 m3 /heure. Avec un bassin versant d’environ 220 km², elle est alimentée par un réseau de 31 affluents qui traversent au total 60 communes, 43 dans l’Eure et 17 dans le Calvados. C’est la première rivière de France à truites de mer.

La Calonne à travers les âges

Jusqu’au XIXe siècle, la Calonne a conservé un rôle économique majeur.

En effet, ici et là on comptait :

  • 30 tanneries,
  • 6 mégisseries,
  • 5 tanneries-corroieries
  • 2 parchemineries.

Aujourd’hui, subsiste encore, à Cormeilles, un ancien atelier de tannerie avec son lavoir et un grenier où l’on faisait jadis, sécher les peaux.

Par ailleurs, dans la même commune, un ancien moulin à blé utilisant la force hydraulique de la rivière, a été converti en usine hydroélectrique dans la propriété du Manoir d’Augustin Hébert (1860-1944).

Grâce à la production d’électricité, cet homme fit de Cormeilles la deuxième ville de France à bénéficier de l’éclairage publique. L’électricité était revendue jusqu’en 1952, directement aux habitants de la commune avant de passer contrat avec EDF.

Le paradis des marcheurs

La Calonne et ses affluents serpentent dans un univers verdoyant, et ont creusé la roche durant des millénaires, donnant à la région une identité paysagère, marquée par un relief vallonné où se succèdent de nombreuses collines. Le bocage et l’important réseau hydrologique de la région de Cormeilles, ont permis l’installation d’une faune et d’une flore diversifiées, qui vous seront présentées le temps d’une visite commentée, à travers les chemins creux de notre territoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • MSN Reporter
Retour en haut de page