Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge
La Newsletter ! Abonnez-vous...
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

Les témoins du dur labeur de nos grands-mères

C’est l’endroit où elles échangeaient les histoires « croustillantes » du village tout en lavant la pierre, trempant le linge dans l’eau claire, pour le ressortir, le tordre, et le battre à l’aide du battoir… Une fois terminée, le linge séchait au grand air, parfois étendu sur l’herbe, s’imprégnant du parfum subtil des mille senteurs champêtres.

La majorité des lavoirs ont été édifiés sur les affluents de la Calonne au XIXème siècle.  Ils étaient le haut lieu de la vie sociale communale de part les échanges et les papotages des lavandières.

Le lavoir du Frédet à Saint Pierre de  Cormeilles vaut, à lui seul le déplacement, car le Frédet prend sa source sous  le lavoir ! Vous pourrez admirer les petits bouillonnements de l’eau. Non seulement il est alimenté par la source mais il est également alimenté par l’eau de pluie grâce à sa forme “d’impluvium” (inspiré de l’architecture romaine).

N’hésitez pas à  découvrir ce lavoir, vous vous laisserez charmer par le calme et les incessants remous de la source.

 

Quelques particularités :

  • Le côté “eau” est toujours plus court que le côté “abri” des lavandières
  • Le bassin est généralement de forme rectangulaire
  • Le niveau d’eau est géré grâce à un système de vannes
  • Symbole de propreté, l’eau des lavoirs est constamment renouvelée : soit par le courant direct de la rivière comme à Cormeilles ; soit par la source et l’eau de pluie.

 

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • MSN Reporter
Retour en haut de page