Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge
La Newsletter ! Abonnez-vous...
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

L’omniprésence du bocage

Majoritairement représenté sur le territoire, cette mosaïque de prairies verdoyantes entrecoupées de haies vives et de haies têtards, résulte de pratiques agricoles traditionnelles ancestrales. Les sorties Nature proposées par l’office de tourisme ne manquent pas, pour permettre, aux promeneurs et aux amateurs de randonnées pédestres, une découverte de ce paysage typique du Pays d’Auge.

Citée du Pays d’AugeLe bocage normand près de Cormeilles en Pays d'Auge
Où l’Homme, et ses activités,
Respectueuses de la Nature
Ménage et aménage
Encore de nos jours
Inlassablement,
Les haies, les prairies, les mares,
Le bocage dans son ensemble,
En gardant à l’esprit, que pour,
Ses enfants, une terre saine, il offrira.

Les haies

 

Au détour d’une balade, observez les haies qui bordent nos sentiers. Elles sont de véritables réservoirs de biodiversité, grâce aux multiples possibilités d’accueil qu’elles offrent à la faune. La haie se compose de plusieurs strates : muscinale (les mousses), herbacée (les fougères et plantes à fleurs), arbustives (aubépines, houx, noisetiers) et arborescentes (chênes, merisiers, frênes, érables champêtres, saules, charmes, peupliers et tilleuls).

 

 

 

 

Les prairies humides

Les prairies humides dans le bocage normand

 

Située en fond de vallée, ces prairies sont généralement parcourues par de petits ruisseaux appelés “Douets” dans la région. La forte humidité est soulignée par la présence de touffes de jonc, qui dominent la végétation. Ces milieux naturels sont des terrains de chasse privilégiés pour la Buse variable et le Faucon crécerelle, deux rapaces typiques de notre région. Ils y trouvent des micro-mammifères comme la Musaraigne, le Campagnol, ou des amphibiens, comme la Grenouille rousse et la Grenouille verte.

 

 

 

 

Les mares

Le Pays d’Auge constitue, avec le Pays de Bray, une des régions possédant les plus grandes densités de mares de Normandie. Elles ont été creusées par l’Homme afin de satisfaire les besoins en eau du bétail, pour les besoins ménagers, contre les incendies et les sécheresses. Elles servaient aussi de lieux de rouissage pour le lin ou le chanvre, de réserve d’eau pour les forges, de bassins pour assoupir l’osier de vannerie, voire de pisciculture ou de viviers. Le remembrement, l’adduction en eau potable et la crainte d’infection, les ont fait disparaître de nombreux paysages en quelques décennies, par comblement ou abandon.

Les mares figurent parmi les milieux offrant les plus grandes potentialités pour l’accueil de la faune et de la flore : plantes aquatiques, insectes, mollusques, petits poissons et oiseaux. Certains y vivent toute l’année ou quelques mois (tritons adultes ou leurs larves), d’autres n’y viennent que pour déposer ou humecter leurs œufs (Salamandre, Alyte). De nombreux invertébrés ne vivent que dans les mares et en sont endémiques ; parfois, ils ne passent dans l’eau que le stade larvaire (libellules). »

 

 

La rivière

De nombreux cours d’eau arrosent le territoire de Cormeilles. Ces eaux, de bonne qualité, permettent le bon développement d’une faune aquatique diversifiée, comme les Phryganes, les Gammares ou les Sangsues. Ces animaux, aussi petits soient-ils, sont à la base de la chaîne alimentaire. Ils seront mangés par les poissons (Truites, Épinoches…), eux même chassés par le Héron cendré ou le Martin pêcheur.

Les Truites remontent la Calonne puis ses affluents et se cachent dans les trous où l’eau tourbillonne. Au bord de la rivière se développe de large tapis de Mercuriale pérenne, qui comme son nom l’indique est présente toute l’année.

La ripisylve, haie typique des bords d’un cours d’eau, est remarquable par la présence de nombreux Aulnes qui aiment tremper leurs racines dans l’eau et assurent une protection efficace contre l’érosion des berges.

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • MSN Reporter
Retour en haut de page