Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge Cormeilles en Pays d'auge
La Newsletter ! Abonnez-vous...
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

Fresne Cauverville

Située en limite du plateau du Lieuvin, Fresne-Cauverville offre au visiteur un aperçu des différents aspects de l’agriculture normande et de son élevage.

 

 

L’église romane atteste une implantation très ancienne.

A la paroisse a succédé la commune Notre-Dame de Fresne, puis, après qu’une ordonnance du roi Louis-Philippe l’ait le 10 septembre 1844 réunie à la commune de Cauverville en Lieuvin, la commune a pris le nom de Fresne-Cauverville.

A la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, Fresne-Cauverville était très réputée pour son industrie rubanière, dont il ne reste, hélas, aucun vestige.

Attachée à ses traditions la commune commémore chaque année la mémoire de Saint Côme et Saint Damien, patrons des apothicaires et pharmaciens, qui auraient séjourné dans la paroisse vers 275 au moment où sévissait la peste.

Le deuxième dimanche de septembre, après la messe, les fidèles, conduits par les frères de Charité, se rendent au pied de la croix du cimetière où le maire vend aux enchères, adjugées en livres de cire, les cierges des deux saints ; l’acquéreur, ainsi que toute sa famille, se voit protégé pendant l’année de toutes les maladies.

 

 

 

A découvrir :

  • La vente des cierges de Saint Côme et Saint Damien
  • Église Notre Dame de Fresne
  • Les illuminations du château d’eau par diodes solaires
  • Café épicerie du village
  • La visite du jardin “Le Clos de Chanchore” : roseraies anciennes et modernes, arboretum…

 

 

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Buzz
  • MSN Reporter
Retour en haut de page